Le rôle de l'ergothérapie dans le "Marché Solidaire"

Les activités sont des leviers thérapeutiques - le rôle de l'ergothérapie dans le projet "Marché Solidaire"

L’aventure du "Marché Solidaire" a commencé au printemps. Une équipe multidisciplinaire d'infirmiers/ières et ergothérapeutes  s’est investi dans ce projet et a mis en place de nombreux workshops dans nos unités de psychiatrie, d’addictologie et gériatrie. Aujourd’hui, l’équipe des ergothérapeutes nous racontent leur vécu de ce projet.

Quel est le rôle des ergothérapeutes dans les ateliers dans le cadre du "Marché Solidaire" ?

En amont des activités, nous avons évalué les différentes étapes de la réalisation des objets. Ainsi, un seul objet peut être réalisé non seulement en plusieurs étapes mais aussi par plusieurs personnes, en travail d’équipe. Il faut savoir qu’une activité, à priori simple à réaliser, demande une multitude de sous-étapes, parfois des plus minutieuses. 

Par exemple, pour réaliser un dessous de plat épicé, il faut tracer les contours d’un gabarit, découper les tissus, coudre les tissus, remplir le dessous de plat avec des épices, refermer les dessous de plat une fois rempli. Après, l’accrochage de l’étiquette constitue elle-même à nouveau une activité à plusieurs étapes. Avant toute activité, nous expliquons l’objectif et le but de ce projet. 

Quelle que soit la pathologie dont souffre la personne, elle est capable de s’investir dans ce projet communautaire. L’objectif du "Marché Solidaire" est de s’investir dans une activité solidaire, collaborative, d’oublier la maladie pour un moment et de travailler sa propre estime de soi-même. Nous accompagnons nos patients dans la réalisation, nous sommes là pour aider. Nous avons constaté que ses activités sont également un moment d’échange informel, et c’est à ce moment que beaucoup de patients de livrent sur leur vécu. 

Comment les ateliers du "Marché Solidaire" contribuent à la récupération et à la rééducation de nos patients ?  

Nous ciblons avec nos patients les objectifs sur lesquels ils souhaitent travailler. Après, nous les orientons vers les activités qui leur seront la plus bénéfique. C’est primordial de trouver du sens à l’activité dans laquelle le patient s’engage. Sans cela, même l’activité la mieux pensée n’aboutira à aucun résultat. Chaque patient est acteur de sa prise en charge, nous sommes là pour les guider dans leur processus de guérison. Nous soutenons nos patients à s’investir dans les activités qui résonnent en eux et d’y trouver des clés pour avancer dans leur parcours de vie.  
Les activités proposées servent pour certains de leviers thérapeutiques, pour d’autres de reprise de contact avec la réalité. Mais l’objectif est également de travailler l’estime de soi, l’acceptation de ses limites, le blocage des ruminations, l’anxiété, la gestion des émotions et les capacités cognitives. Les ateliers « Marché Solidaire » apportent un sens différent aux activités que nous proposons. Il ne s’agit pas d’agir pour soi, mais d’agir pour autrui. Et là, où nos patients n’ont plus l’envie ou la force de sortir de son lit pour lui, ils sont motivé à le faire pour prendre part à un projet de plus grande ampleur.

Quel est votre vécu de ces ateliers ?

"Au début je pensais m’engager dans un simple projet de marché de Noël…Le mot solidaire ne trouvait pas encore son sens pour moi. Il a fallu quelques mois, que le projet se construise et que je découvre pleinement l’ampleur de ce qu’il était en train de se construire. Pour moi, le mot solidaire a pris tout son sens à la vue de la dynamique positive qui s’est créé au sein des services participants. Il y a un énorme travail d’équipe derrière ce projet, on avance ensemble vers un but commun, c’est assez fédérateur. Ce projet est un réel plus à ce que nous proposons à nos patients, car il est porteur de sens. On sent la hausse de motivation. De plus, une réelle relation soignant-soigné se crée."
Sophie, ergothérapeute