Remise de 88 diplômes

Remise de 88 diplômes
Esch/Alzette
Mercredi 25 janvier 2017

Cette année encore, de nombreux participants aux cours de luxembourgeois et de premiers secours ont reçu leur diplôme au Centre Hospitalier Emile Mayrisch, en présence de la ministre de la Santé Lydia Mutsch et de la présidente du conseil d’administration Vera Spautz. Les deux formations s’inscrivent dans les efforts de qualité entrepris par le CHEM pour garantir aux patients une prise en charge optimale et offrir à son personnel un cadre de travail agréable, sûr et inclusif. « La promotion des compétences et le développement personnel font partie intégrante de notre philosophie d’entreprise. Par souci pour le bien-être de nos patients comme de notre personnel, nous soutenons et promouvons la formation continue de nos collaborateurs », explique Patrizia Ascani, directrice des ressources humaines au CHEM. À cet égard, l’hôpital attache une importance particulière à l’apprentissage du luxembourgeois.

L’intégration par la langue

Avec le lancement dès 2009 de son projet « Mir schwätze Lëtzebuergesch am CHEM », qui requiert notamment une maîtrise de la langue au niveau B2 pour tout contrat de travail à durée illimitée, le CHEM s’est positionné en pionnier du milieu hospitalier. Depuis, des cours de langue sont offerts aux membres du personnel non luxembourgeois, en collaboration avec Mastercraft Language Solutions. Avec 353 diplômes délivrés jusqu’ici, dont onze cette année, l’initiative porte ses fruits et est appréciée des patients. En sa qualité de signataire de la charte nationale de la diversité, le CHEM s’engage par ailleurs depuis 2015 pour la promotion active de la diversité, allant même au-delà de ses obligations légales. « Préserver la diversité implique de mettre activement en œuvre et d’approfondir une stratégie durable et inclusive, qui, pour nous, doit reposer sur la langue », souligne Patrizia Ascani. Celle-ci ne doit pas constituer un obstacle dans le milieu hospitalier, mais bien un pont qui rapproche les individus, conformément à la philosophie « E Spidol vun de Leit fir d’Leit ».

Formés pour réagir aux urgences

Cette année, 77 collaborateurs du CHEM ont par ailleurs reçu leur diplôme de premiers secours. Ces cours sont obligatoires depuis 2015 pour l’ensemble du personnel administratif, conformément à la législation luxembourgeoise et aux normes d’accréditation JCI. « En cas d’urgence médicale, il faut agir vite. Voilà pourquoi tous les membres du CHEM, qu’ils soient infirmiers ou collaborateurs administratifs, doivent pouvoir prodiguer des soins directs aux personnes blessées ou malades. Cette formation peut aussi leur être très utile dans le cadre privé », précise Patrizia Ascani. Pour la présidente Vera Spautz, cet engagement extraordinaire montre que le CHEM est véritablement un hôpital des personnes pour les personnes, conformément à sa philosophie. Elle a ajouté que l’hôpital continuera de s’engager pour la meilleure prise en charge possible des patients, aujourd’hui, demain et après-demain. La ministre Lydia Mutsch a pour sa part salué l’engagement actif du CHEM et souligné de nouveau son rôle de précurseur en matière de politique linguistique.

 

 

Revenir à la liste des communiqués