Ouverture officielle de la Clinique du Vertige

Ouverture officielle de la Clinique du Vertige
Esch/Alzette
Dimanche 14 mai 2017

Par vertige, on entend l’illusion d’un mouvement de soi ou une impression altérée de son mouvement lors d’un mouvement en outre normal. Le vertige peut être l’expression d’un grand nombre de causes, notamment émanant de l’oreille interne et du cerveau, mais aussi de troubles cardiovasculaires et anxieux. Une bonne prise en charge nécessite un diagnostic aussi précis que possible dont dépendra le choix adapté parmi la panoplie de traitements pharmacologiques, de rééducation ou de support psychologique. Lorsque l’on suspecte que la cause du vertige se trouve dans le système vestibulaire au sens plus restreint du terme, par exemple dans l’oreille interne ou dans ses connexions cérébrales, ou qu’elle est liée à des dysfonctions cérébrales des connexions vestibulaires, la prise en charge du patient requiert non seulement une compétence particulière en neuro-otologie, mais aussi l’intervention d’une équipe pluridisciplinaire interactive.

Une concertation pluridisciplinaire pour un diagnostic précis

Afin de garantir aux patients concernés le meilleur traitement possible, le réseau vertige du CHEM s’organise depuis 2010 autour d’activités de formation continue commune, théorique et pratique s’adressant à une équipe pluridisciplinaire, composée de membres internes et externes du CHEM. Depuis mars 2017, le CHEM abrite désormais la première Clinique du Vertige au Luxembourg, un service à vocation diagnostique mettant en pratique les examens les plus modernes. « Dans la nouvelle clinique, des médecins spécialistes ORL et des neurologues travailleront en équipe pluridisciplinaire, ensemble avec le support

d’infirmières pour les explorations et un réseau de kinésithérapeutes et psychologues intra- et extrahospitaliers pour les traitements. Une telle constellation est unique au Luxembourg et je remercie particulièrement mes deux confrères ORL Dr Jacques Majerus et le Dr Marc Hippert pour leur engagement », a expliqué le Dr Alexandre Bisdorff, médecin responsable.

Un rôle premier de la Clinique est d’établir un diagnostic précis. En règle générale, le parcours du patient commence par une consultation avec un des médecins membres de la clinique qui décidera ensuite quels seront les examens à réaliser. Sur base d’un bilan complet, le patient recevra une recommandation thérapeutique ou il sera éventuellement transféré vers une autre spécialité médicale s’il est conclu que le vertige ne résulte pas d’une affection du système vestibulaire comme défini ci-dessus. La coopération s’effectue dans un réseau de thérapeutes ayant acquis et continuant à développer leurs compétences par des cycles de formations continues organisés par la Clinique du Vertige.

Conférence publique dans le cadre de l’ouverture officielle

Le 17 mai, le CHEM a invité à l’ouverture officielle de la Clinique du Vertige. Lors de cette séance académique, le Dr Alexandre Bisdorff, neurologue au CHEM, a présenté le concept de la Clinique du Vertige. Intitulé Le système vestibulaire et les illusions de sortie du corps, l’exposé du Dr Lopez, PhD, chargé de recherche au CRNS (Centre national de la recherche scientifique) à Marseille a résumé ensuite les résultats de travaux récents de la neurologie et des neurosciences cognitives montrant que les informations vestibulaires sont également impliquées dans la conscience de soi. La ministre de la Santé Lydia Mutsch a félicité le CHEM et l'équipe de la clinique du vertige pour son engagement multidisciplinaire.

Revenir à la liste des communiqués