Nouvelle voiture d'intervention SAMU

Nouvelle voiture d'intervention SAMU
Esch-sur-Alzette
Jeudi 22 octobre 2020

Nouvelle voiture d'intervention SAMU au CHEM 

Le tout nouveau véhicule d’intervention SAMU du CGDIS a désormais commencé son service au Centre Hospitalier Emile Mayrisch. 

Le Service d'Aide Médicale Urgente (SAMU) intervient lors de situations d'urgences médicales, chirurgicales et obstétricales ou de détresse vitale nécessitant une prise en charge médicale immédiate, ensemble avec les équipes des services de secours. Le nouveau véhicule est à la pointe de la technologie et est équipé avec le matériel médical nécessaire à la prise en charge de toutes les urgences et détresses vitales. 

Les antennes du SAMU sont situées à Esch-sur-Alzette, Ettelbrück, Luxembourg-ville, Hesperange et Findel. Les interventions sont gérées par les opérateurs du centre d'appel d'urgence 112.

Une profession variée et surtout passionnante

L'équipage est généralement composé de deux personnes : un médecin-spécialiste en anesthésie-réanimation et un infirmier anesthésiste-réanimation.

 A Luxembourg-ville, le véhicule d'urgence est toutefois conduit par un chauffeur. En complément de leur mission au SAMU, les infirmiers sont également actifs aux urgences et en anesthésie au bloc opératoire du CHEM. L'équipe du SAMU au CHEM est composée de 14 infirmiers-anesthésistes et de 19 médecins. "C'est une profession variée et surtout passionnante", déclare Myriam Welliong, chef de service anesthésie-HBO-SAMU-SDR.
Le SAMU du CHEM est en service pour nos patients 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. 

Chaque jour est différent

Le Dr Guy Loos est médecin-spécialiste en anesthésie-réanimation.

Il a participé aux premières missions SAMU en 1985 en tant qu’étudiant en médecine. Il est actuellement chef de base du SAMU Esch, madame Myriam Welliong étant chef de base adjoint. Il nous donne un aperçu de son travail quotidien. 

Combien d’interventions effectuez-vous par jour ? 

Nous effectuons entre 4 et 10 interventions par jour. En 2019, nous en avons réalisé 2643, ce qui représente une moyenne journalière de 7,2 interventions. Chaque jour est différent. En une journée calme en été, il ne peut y avoir que trois interventions. En revanche en hiver, nous pouvons conduire 9 interventions jusqu'à midi. Nous sommes autonomes avec notre véhicule d'intervention et pouvons mener trois à quatre missions à la suite. En règle générale, nous ramenons le patient au CHEM respectivement à l'hôpital le plus proche, à l'exception des enfants ou des urgences spécifiques, pour lesquelles nous nous rendons au centre national concerné (INCCI, neurochirurgie du CHL). 

Quelles sont les urgences les plus fréquentes ? 

Les interventions les plus fréquentes sont dues à des problèmes cardiaques, des malaises non spécifiques et des pertes de connaissance. 
Les traumatismes (accidents) sont moins fréquents. Le point crucial est l'information précise;  nous sommes en contact étroit avec les opérateurs du 112. Plus l'information est précise, mieux nous pouvons nous préparer et réagir. En ce qui concerne les gens qui appellent le 112, qui sont dans une situation de stress intense, il est difficile de saisir et de 

transmettre la situation dans sa globalité, surtout si la personne en détresse est un membre de la famille. Les polytraumatismes et les interventions concernant des enfants sont particulièrement stressants pour nous. En cours de route vers ces missions, nous nous préparons à toutes les éventualités. 

La présence d’une sage-femme qui nous accompagne lors de problèmes de grossesse ou d’un accouchement imminent nous réconforte souvent. Nous sortons chaque année pour une dizaine d’accouchement hors de l’hôpital. 

Après tant d’années, êtes-vous toujours énervés par la circulation sur la route ?  
Oui. Nous avons rarement des difficultés sur l'autoroute, et le couloir de secours qui semble bien établi fonctionne bien. Mais dans les centres-villes, c'est plus difficile ; alors que certains conducteurs ne nous voient et/ou ne nous entendent pas, d'autres paniquent, font un arrêt complet, ne savent pas où aller et s'arrêtent finalement à l'endroit le plus défavorable. 

Revenir à la liste des communiqués