Le CHEM participera à la journée européenne d’information sur les antibiotiques

Le CHEM participera à la journée européenne d’information sur les antibiotiques
Esch
Mercredi 18 novembre 2015

La résistance aux antibiotiques qui est liée surtout à leur fréquence de prise et à leur mode d'utilisation a évolué au cours des dernières années au point de constituer une menace majeure pour leur future efficacité. Associée à un manque de nouvelles antibiothérapies, l’augmentation du nombre de bactéries résistantes aux antibiotiques présente aujourd'hui un risque grave pour la santé publique. En coopération avec les autorités sanitaires des pays de l'Union européenne, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) coordonne la journée européenne d'information sur les antibiotiques, une initiative européenne qui a lieu chaque année le 18 novembre. En vue de promouvoir une utilisation appropriée des antibiotiques et d’informer les patients sur les risques de l'automédication avec les antibiotiques, l'accent est mis en 2015 sur la collaboration avec les médecins.

 Les risques de l’automédication

En médecine humaine, les soins de première ligne représentent la part la plus importante (80-90 %) du recours aux antibiotiques. L'automédication d’antibiotiques désigne à la fois la délivrance d'un antibiotique sans prescription et l'utilisation inutile de restes d'antibiotiques. Dans ce contexte, le rôle des médecins est particulièrement important étant donné que les antibiotiques doivent être prescrits et distribués de manière responsable et utilisés correctement. De récentes études, comme par exemple l'Eurobaromètre, ont montré que dans tous les pays, une majorité importante des patients obtient des antibiotiques sur prescription médicale. Toutefois, une minorité de patients continue de consommer des antibiotiques sans prescription (3 %) ou utilise des restes d'antibiotiques d'un traitement précédent (2 %). L'importance du problème étant variable d’un pays à l’autre, il s’avère particulièrement nécessaire de promouvoir l'utilisation adéquate des antibiotiques auprès des patients bénéficiant de soins de première ligne en Europe.

Une stratégie pour diminuer les résistances

Afin de préserver l’efficacité des antibiotiques, le CHEM a envisagé dès 2009 la mise en place de mesures visant à prévenir la résistance aux antibiotiques et de diminuer leur consommation. Institué en 2012, le « Groupe d’Organisation Pilotage Antibiotique » (GOPA) s’est fixé l’objectif d’améliorer la prise en charge du patient hospitalisé par une optimisation de la prescription des antibiotiques. 

Dans le cadre de la journée européenne d’information sur les antibiotiques, le GOPA du CHEM s’adressera aux médecins agréés pour les sensibiliser à l'utilisation prudente des antibiotiques. Effectivement, étant quotidiennement en contact direct avec les patients, les médecins sont les mieux placés pour influencer leurs opinions et leurs comportements à l'égard de leur maladie et la nécessité ressentie de recourir aux antibiotiques.

  • Le GOPA du CHEM a adapté un support d’information de l’ECDC pour informer les patients sur l'utilisation correcte des antibiotiques. Le document sera publié sur la page internet du CHEM avec possibilité de le télécharger.
  • Un poster « Comment la résistance aux antibiotiques se propage-t-elle ? » (source ECDC) seraaffiché à des endroits stratégiques au CHEM et attirera l’attention des patients, du corps médical et soignant sur la problématique.
  • D’autre part le GOPA a édité un premier INFO Antibiotiques, un bulletin d’information sur les antibiotiques qui sera publié à une fréquence régulière. Ce premier numéro propose un résumé des recommandations d’experts (SRLF, SFAR, GFRUP, SFM, SPILF, SF2H) sur les stratégies de réduction de l’utilisation des antibiotiques à visée curative en réanimation.
  • Pour adhérer à la « Journée Européenne d’information sur les Antibiotiques »,  le GOPA et le CPA (Comité Pilotage Antibiotique) du CHEM inviteront en date du 19 novembre 2015, les médecins agréés, le personnel soignant, les hygiénistes, les microbiologistes, les pharmaciens ainsi que des représentants d’autres hôpitaux et du Ministère de la Santé à une soirée-conférence intitulée : « Approche multimodale pour la prévention de la multi-résistance ». Le sujet sera présenté par le Prof. Anne Simon/UCL, abordant le volet : Mesures d’hygiène à prendre, et par le Prof. Jean-Cyr Yombi/UCL, traitant le volet : Politique antibiotique raisonnable et raisonné.

Brochure informative

Revenir à la liste des communiqués