La Clinique du diabète du CHEM

La Clinique du diabète du CHEM
Dimanche 22 novembre 2020

„Nos patients comptent sur nous pour retrouver le bon chemin“

Le diabète est une maladie chronique qui a un impact sur plus de 463 millions d’adultes dans le monde – et sur plus de 30.000 personnes au Luxembourg. En 2011, la Clinique du Diabète a  commencé son activité avec une équipe de deux infirmiers diplômés en diabétologie dédiés à 100 % à la prise en charge des patients atteints du diabète. La clinique propose des consultations ambulantes aussi bien que des consultations au lit du patient en cas d’hospitalisation. Tout généraliste ou praticien libéral peut orienter son patient vers ce programme éducationnel structuré. En 2019, 3 000 passages ont été recensés, une tendance en augmentation.

Un accompagnement personnalisé

La Clinique du Diabète propose un accompagnement individualisé tout en mettant l’accent sur l’autonomie pratique. « Il faut un suivi personnalisé. Notre but est d’aider nos patients à retrouver un confort de vie et de les aider  à vivre avec cette maladie. Lors des premières séances, il y a beaucoup de questions, et nous prenons le temps d’y répondre. Nous accompagnons et soutenons nos patients tout au long de leur maladie. Nous avons des patients que nous accompagnons depuis des années, d’autres n'ont besoin que d’un suivi ponctuel. Dans la vie, il y a des phases qui sont plus difficiles que d’autres, mais nos patients comptent sur nous pour retrouver le bon chemin. » explique Cosette Romanzi, infirmière référente à la Clinique du diabète au CHEM depuis 2013.

L’émergence du diabète du type 2 chez des patients de plus en plus jeunes est inquiétante. Ce type de diabète est étroitement lié à l’hygiène de vie et favorisé par une alimentation non équilibrée et la sédentarité.  „Nous guidons nos jeunes patients vers un changement de mode de vie, une alimentation équilibrée, du sport. 

La lutte contre le diabète commence par la prévention et le dépistage. En ce moment même, au Luxembourg, plus de 5 000 personnes ignorent qu’elles sont diabétiques“ indique Vianney Meyer, qui a accompagné le développement de la Clinique du Diabète depuis le début. 

Une évolution technique rapide

« On peut faire beaucoup de choses. Il y a beaucoup d’options de traitements et de thérapies. La technologie évolue rapidement d’une année à l’autre. Nous sommes sans arrêt en train de nous reformer et de suivre les nouveaux développements. Il y a eu beaucoup d’évolution au courant de ces 5 dernières années, nous commençons à devenir un peu des techniciens. La pompe à insuline, la lecture des résultats sur le téléphone, nous accompagnons nos patients et nous les aidons à intégrer le diabète dans leur rythme de vie quotidienne.» confirme Vianney Meyer : « Même si on ne parle pas de diabète, c’est quand même parler du diabète, car il est là 24 heures sur 24 ». 

Prise en charge multidisciplinaire

L’équipe travaille en étroite collaboration avec des acteurs pluridisciplinaires, notamment des diététiciennes, des psychologues ainsi que des assistantes sociales. Des séances de groupe tel que „Diabète et vacances“, „Diabète et fêtes de fin d’année“ ou „Diabète et lecture d’étiquettes alimentaires“ sont proposées mensuellement aux patients afin de leur aider de retrouver leur rythme de vie au quotidien.
Grâce à l’implication dans le dépistage du diabète chez les femmes enceintes, la Clinique du Diabète a su se placer en première ligne de la prévention et de la lutte contre le diabète gestationnel. Les femmes enceintes sont accompagnées dès l’annonce du diagnostic. Pour 90 - 95 % des femmes enceintes concernées, il n’y a pas de besoin de traitement.

À l’écoute des patients en temps de Covid-19

En ces temps de Covid-19, l’équipe de la Clinique du Diabète reste à l’écoute des patients, de plus en plus via téléphone ou par e-mail rassure Vianney Meyer : „Nous recommandons à nos patients de respecter les gestes barrières et de garder le contact avec les professionnels. Beaucoup de patients ont tendance à s’isoler, or les contacts sociaux sont importants. Nous devrons tous apprendre à vivre avec le coronavirus. Il faut jongler et chercher le bon équilibre“.

Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète est une maladie qui empêche le corps d'utiliser correctement l'énergie fournie par les aliments. L’insuline agit donc comme une clé permettant au glucose de passer du sang aux cellules de notre corps. Le glucose reste alors dans le sang et ne peut pas passer dans les cellules. Il ne peut donc pas fournir d'énergie aux muscles du corps.

Qu’est-ce que le diabète de type 1 ?

Le pancréas ne produit pas assez d’insuline.
Les symptômes sont : 

- Soif
- Envie fréquente d’uriner
- Grande perte de poids en peu de temps
- Bouche sèche
- Fatigue
- Odeur d’acétone dans la respiration

Les traitement sont  :Insuline
Alimentation saine et équilibrée

Qu’est-ce que le diabète de type 2 ?

Les cellules de l’organisme sont résistants contre l’insuline produite par le pancréas.

Les symptômes sont : 

- Infections à répétition
- Fatigue
- Bouche sèche
- Plyurie

Les traitement sont  :
L’activité physique fait partie des piliers principaux du traitement du diabète. 
Alimentation saine et équilibrée
Traitement médicamenteux : comprimés et/ou insuline

Qu’est-ce que le diabète gestationnel ?

Une intolérance au glucose apparaît pendant la grossesse, alors même que la femme n’est pas diabétique. Ce déséquilibre peut être à l’origine de complications pour maman et bébé. La plupart du temps, il disparaît très peu de temps après l’accouchement. Cependant, le risque de développer un diabète de type 2 reste accru.

TESTEZ VOTRE RISQUE DE DEVELOPPER UN DIABETE DE TYPE 2

Revenir à la liste des communiqués

 

Infirmiers en diabétologie

Cosette Romanzi
Vianney Meyer

Téléphone

5711 76051
5711 56052

Fax

5711 73472

E-mail

diabeto@chem.lu

Les consultations individuelles sont possibles sur les 3 sites du CHEM, du lundi au vendredi, de 8h00 à 18hoo.