L’innovation médicale au CHEM - Première intervention Da Vinci en gynécologie au CHEM

L’innovation médicale au CHEM  - Première intervention Da Vinci en gynécologie au CHEM
Esch-sur-Alzette
Mardi 23 mars 2021

Première intervention Da Vinci en gynécologie au CHEM

La première intervention gynécologique assistée par le système Da Vinci (de la société Intuitive Surgical) a été réalisée au CHEM en février 2021, succédant ainsi aux premières interventions chirurgicales assurées par Dr Kerger en 2020. Cette technique mini-invasive à grande précision a pour objectif d’augmenter la sécurité opératoire pour les patientes tout en accélérant la récupération postopératoire. 

Le système Da Vinci est un outil précieux pour la chirurgie dite fasttrack, même si le temps opératoire est légèrement plus long, en raison d’une installation plus complexe. « En effet, les interventions mini-invasives avec Da Vinci ont des avantages considérables. Nous pouvons agir avec plus de précision. Les incisions sont plus petites, la vision est meilleure ce qui réduit considérablement le risque de complications. La récupération est moins douloureuse, la mobilisation des patientes plus rapide et l’hospitalisation finalement plus courte. Ceci est encore plus important face à la pandémie actuelle où les lits hospitaliers libres sont très rares » explique le Dr Jacoby, gynécologue au CHEM.

Conçu pour enrichir les possibilités des chirurgiens, le système Da Vinci peut être considéré comme véritable prolongement de la main et des yeux du chirurgien. Contrairement à une chirurgie classique ou « chirurgie ouverte », l’intervention est réalisée avec ce système via quelques petites incisions. Durant l’intervention, le chirurgien est confortablement installé sur une console à côté du patient, d’où il manipule les instruments minuscules à travers des manettes.  

Chaque mouvement de la main du chirurgien est converti en micro mouvements très précis dans les bras du robot. Avec 7 degrés de liberté, les bras du robot peuvent être tournés dans toute direction ce qui augmente les possibilités de manipulation. La visibilité et donc la sécurité est nettement amélioré par rapport aux systèmes existant avec une visualisation du champ opératoire en 3D haute définition.

« Le système Da Vinci nous permet d’intervenir avec une plus grande liberté de mouvement et de prolonger l’amplitude des mouvements de la main humaine. Les interventions mini-invasives ont un énorme bénéfice en chirurgie gynécologique et le système Da Vinci nous permet d’offrir la technique micro-invasive à plus de gens » précise le Dr Jacoby. 

Avec trois de nos chirurgiens formés et utilisant cette technologie, l’activité chirurgicale avec le système Da Vinci est en voie de développement au CHEM.

Revenir à la liste des communiqués