Cours de luxembourgeois et de premiers secours : 160 collaborateurs du CHEM ont obtenu leur diplôme

Cours de luxembourgeois et de premiers secours : 160 collaborateurs du CHEM ont obtenu leur diplôme
Esch-sur-Alzette
Mardi 26 janvier 2016

Le 27 janvier, 160 participants aux cours de luxembourgeois et de premiers secours se sont vus remettre leur diplôme. Lydia Mutsch, Ministre de la Santé, a félicité le CHEM pour sa politique des langues systématique et a souligné l’engagement durable du CHEM dans le cadre d’une assurance qualité permanente.

En présence de Lydia Mutsch, ministre de la Santé, et Vera Spautz, Présidente du Conseil d’administration, les diplômes des cours de luxembourgeois et de premiers secours ont à nouveau été décernés à un grand nombre de participants au Centre Hospitalier Emile Mayrisch. Les deux perfectionnements font partie des efforts axés sur la qualité du CHEM d’assurer au patient une prise en charge optimale et de proposer au collaborateur un environnement de travail agréable, sûr et intégratif. « Le développement des compétences et la formation continue de nos collaborateurs font partie intégrante de notre philosophie d’entreprise. Pour que le patient, mais aussi le collaborateur, se sente bien chez nous, il est indispensable de continuer à évoluer, d’élargir ses horizons et d’optimiser son savoir-faire », explique Patrizia Ascani, Directrice des Ressources Humaines au CHEM. La directrice accorde notamment une grande importance à l’apprentissage de la langue luxembourgeoise dans ce contexte.

 

L’intégration par la langue

Représenté par 20 nationalités, le CHEM promeut la multiculturalité et la diversité. Dernièrement, l’hôpital a signé la « Charte de la Diversité », un texte d’engagement qui englobe une vision commune de la diversité. Elle soutient les entreprises signataires dans la mise en œuvre d’une stratégie de management de la diversité qui va au-delà des obligations légales. 

Préserver la diversité exige une réalisation déterminée et un approfondissement d’une stratégie durable et intégrative. Au CHEM, la langue est considérée comme un élément clé de cette approche. En effet, dans le milieu hospitalier, celle-ci ne doit pas représenter un obstacle, mais jeter des ponts, souligne Patrizia Ascani. Appliquer ses connaissances en luxembourgeois acquises sur le terrain permet non seulement d’être plus proche du patient, mais aussi de s’intégrer plus vite et mieux.

Avec le projet « Mir schwätze Lëtzebuergesch am CHEM », le CHEM assume un rôle de pionnier dans le milieu hospitalier depuis 2009. En collaboration avec Mastercraft Language Solutions, le CHEM propose ainsi à ses collaborateurs parlant une langue étrangère des cours de luxembourgeois. Avec 361 diplômes remis jusqu’à présent, et 35 cette année, il s’agit d’une initiative qui porte ses fruits et qui est positivement accueillie par les patients.

 

Savoir agir en cas d’urgence

Cette année, 125 collaborateurs du CHEM ont également obtenu leur diplôme de premiers  secours. En accord avec la législation luxembourgeoise et la directive des normes d’accréditation de la JCI (Joint Commission International), les cours de premiers secours sont obligatoires pour tous les collaborateurs de l’administration et des services logistiques depuis 2014. « En cas d’urgence, il faut agir vite. C’est pourquoi chaque personne du CHEM, que ce soient les infirmiers ou les collaborateurs de l’administration, doivent être en mesure d’assister une personne blessée ou malade. Une formation continue qui leur profite également dans la vie quotidienne », souligne Patrizia Ascani. « Un excellent engagement qui montre que le CHEM est vraiment un hôpital proche de ses patients », se réjouit la Présidente. Toujours selon Vera Spautz, on doit continuer, aujourd’hui, demain et après-demain, de s’engager pour le meilleur suivi possible du patient. La ministre Lydia Mutsch a félicité le CHEM pour son engagement déterminé et a à nouveau souligné le rôle de pionnier du CHEM en matière de politique des langues.

 Plus d’informations sur :

http://chartediversite.lu/bonnes-pratiques/%E2%80%9Emir-schwaetzen-letzebuergesch-am-chem%E2%80%9C

Revenir à la liste des communiqués