6e journée antibiotiques au CHEM

6e journée antibiotiques au CHEM
Esch/Alzette
Lundi 05 novembre 2018

La découverte des antibiotiques est une des avancées les plus importantes dans l’histoire de la médecine. Grâce aux antibiotiques, on a pu traiter pendant des décennies des maladies infectieuses jadis dangereuses, voire mortelles.

Hélas, au cours des années, la résistance croissante des bactéries aux antibiotiques est devenue un problème de santé publique préoccupant les professionnels de santé dans le monde entier. En effet, l’usage massif et répété des antibiotiques accélère le phénomène de résistance bactérienne. Par ailleurs, de mauvaises pratiques de prévention et de lutte contre certaines infections contribuent à la transmission et dissémination de bactéries multi-résistantes. L’antibiorésistance croissante compromet la capacité à traiter de façon efficace des maladies infectieuses (pneumonie, septicémie, tuberculose,..) et à assurer des techniques médicales complexes (ex. pose de prothèse artificielle, chimiothérapie, greffe d’organes,..).

LE CHEM se mobilise

Afin de préserver l’efficacité des antibiotiques, le CHEM a envisagé, dès 2009, la mise en place de mesures visant à diminuer leur consommation et à optimiser leur usage afin de contribuer ainsi à la lutte contre l’antibiorésistance.

Implémenté en 2012, le « Groupe d’Organisation Pilotage Antibiotique » (GOPA) s’est fixé l’objectif d’améliorer la prise en charge du patient hospitalisé grâce à la mise en place des éléments clés d’un Antibiotic Stewardship (= ensemble des mesures contribuant à une optimisation de l’utilisation des antibiotiques).

Dans le cadre de la Journée Européenne d’information sur les antibiotiques (18 novembre de chaque année), le GOPA du CHEM organise cette année de nouveau une conférence scientifique s’adressant aux médecins agréés, au personnel soignant, aux hygiénistes, microbiologistes, pharmaciens ainsi qu’aux représentants d’autres hôpitaux et du Ministère de la Santé. Le sujet « Antibiorésistance en santé humaine»sera présenté  par le Pr. Vincent CATTOIR, professeur des universités - praticien hospitalier du CHU de Rennes (Service de Bactériologie-Hygiène Hospitalière) et directeur associé du Centre National de Référence de la résistance aux antibiotiques (laboratoire associé Entérocoques).

 

De nombreuses mesures d’amélioration en place

Les éléments clés de l’Antibiotic Stewardship implémentés au CHEM entre 2012 et 2017 touchent aux structures (ex. soutien de la direction, création du groupe GOPA, logiciel informatique  permettant une prescription électronique d’antibiotiques avec posologie, durée et indication de traitement, collaboration étroite avec le service de microbiologie, ..), aux processus/recommandations (ex. recommandations de traitement empirique pour les infections les plus courantes en milieu hospitalier, recommandations standardisées pour la prophylaxie avant intervention chirurgicale, ..) ainsi qu’ à la communication/surveillance  des statistiques hospitalières annuelles de résistances bactériennes et de consommation en antibiotiques.

Alors que certaines de ces actions peuvent être considérées comme persuasives (ex. les recommandations de traitement, les règles de la bonne administration des antibiotiques pour le corps soignant,..), d’autres actions implémentées sont de nature restrictive, comme p.ex la réorganisation de la prescription des antibiotiques, exigeant l’encodage de la nature de l’infection et limitant la durée de traitement en fonction du type de l’infection. Ceci a conduit, en 2017, à une baisse considérable de la consommation globale en antibiotiques et surtout à une réduction importante pour certains antibiotiques dits critiques, car particulièrement générateurs de résistance. Le GOPA continuera à suivre les mesures de qualité parmi lesquelles on peut citer, en autre, l’évolution des résistances bactériennes, le taux d’incidence des bactéries multi-résistantes, la durée de séjour des patients sous traitement antibiotique, le taux d’infections du site opératoire. Le gain financier réalisé en 2017, suite à la baisse de consommation, était considérable mais reste secondaire face au but principal de réduire à court et à long terme l’antibiorésistance.

Informer et sensibiliser les professionnels de santé et le grand public

La promotion d’une formation continue de tous les professionnels de santé concernés par la problématique constitue, dans les années à venir, un défi pour le GOPA et fait d’ailleurs partie des objectifs du Plan National Antibiotiques 2018-2022. Le jeudi 08 novembre, le GOPA s’adressera de 9.00 à 13.00 au grand public dans le hall d’entrée du CHEM à Esch-sur-Alzette afin de sensibiliser les patients à la problématique et afin de les motiver à contribuer à un meilleur usage des antibiotiques.

Programme de la conférence organisée dans le cadre de la Journée antibiotiques - jeudi 08 novembre 2018

  • 18:30  Accueil
  • 19:00  Mot de Bienvenue de la Direction et du CPA/GOPA
  • 19:10  Exposé du Pr.Vincent CATTOIR, professeur des universités - praticien hospitalier du CHU de Rennes et directeur associé du Centre National de Référence de la Résistance aux Antibiotiques

Antibiorésistance en santé humaine : mécanismes et transferts de la résistance, tendances épidémiologiques et moyens de lutte

  • 20:10  Questions-Réponses
  • 20:30  Vin d’honneur

Revenir à la liste des communiqués